Commemorating the 50th Anniversary of the First World Festival of Negro Arts

FIFTIETH ANNIVERSARY OF THE 1ST WORLD FESTIVAL OF NEGRO ARTS

I – ARGUMENTS

At the invitation of Poet President Leopold Sedar Senghor, from 1 to 24 April 1966, Dakar hosted the 1st World Festival of Negro Arts. This momentous event took place in the wake of the Congress of Black Writers and Artists held in Paris (1956) and in Rome (1959) to highlight the contribution of Black writers to world literature. The event was focused on the defense and illustration of Black Art. In the words of President Senghor, it was meant to”show evidence of the participation of Negritude to the universal civilization through the richness of Black Art. ”

The 1st World Festival of Negro Arts is a unique event when for approximately twenty days, Dakar became the capital-city of Negritude and the privileged place for the defense and the illustration of the black world’s civilization values. It was staged with the active attendance of the other ” Negritude Fathers” , i.e. Aimé Césaire, Léon Gontran Damas and Alioune Diop, the founder of Présence Africaine (1947) and of the Society of African Culture (1956). André Malraux’s remarkable presence did not go unoticed as well as that of hundreds of artists, writers, and cultural figures from 37 countries.

It is a masterpiece which should be preserved and valorized in order to have it filed by the World Heritage committee.Sans titre-1

That’s the reason why a group of Senegalese intellectuals from the senegalese section of the African Community of Culture (CAC / SEN), chaired by philosopher / writer Alpha Amadou Sy, and Professor Saliou Mbaye, former national Director of Archives and Chairman of the scientific committee, aware of the irreplaceable role of the 1st Festival in senegalese, African and global collective imaginations, and of the effectiveness of its message, decided to commemorate the fiftieth anniversary of the 1st World Festival of Black Arts by placing it under the following theme: “1st World Festival of Negro Arts: Memory and Topicality (1966 -2016)”.

The 1st Festival was followed by other Festivals in Nigeria (1977), Kinshasa (1974) and Dakar (FESMAN, 2010) and, in another style, Algiers (1969 Panafrican Festival).

Fifty years later, CAC / SEN, with the support and encouragement of the Government of Senegal, plans to organize a number of events including an international symposium to be held in Dakar on november 8-10, 2016, under this title : 1st World Festival of Negro Arts: Memory and Topicality (1966-2016). ”
This symposium will consist of presentations read in plenary sessions and of an open forum for potential witnesses and participants in the 1966 event around the issues below:

1) What is the first World Festival of Negro Arts, its genesis, its actors and preparation?

2) What is left of the Festival? What are the continuities and discontinuities one can currently note, and what are the impacts of the 1st Festival:
• At a global level: Is Negritude more visible? Does Negritude still make sense?
• In Africa: the response of continental, regional and sub-regional organizations
• At a national level:
on the one hand, the state’s response and the development and implementation of cultural policies
on the other hand, the responses that people have developed in the defense and illustration of their tangible and intangible heritage.

3) What is the impact of the 1st Festival on current forms of cultural expression, such as music, drama, dance, visual arts, architecture, handicraft, national languages?

4) What cultural responses may come out given the new paradigms on Globalization, Information and Communication Technology, Sustainable Development, Cultural Industries?

II – PROCEDURE
Presentations will be followed by discussions. They must be sent to the Chairman of the Scientific Committee mbaye.saliou@gmail.com no later than 31 August 2016 specifically marked either for the symposium or for the Forum.
Participants must indicate whether they are able to fully or partially pay their ticket and stay (ticket or stay) or if they need total support.
Local transportation and lunch are provided by the Organizing Committee.
The conference proceedings will be published.
Suggested cultural site visits are to be paid by participants (Decorative Arts Manufacture in Thiés, President Senghor’s family home in Joal, outings in St. Louis, Gorée, etc.).

Dakar, 26 April 2016 the

 

Commémoration du 50e Anniversaire du Premier Festival Mondial des Arts Nègres.

CINQUANTENAIRE DU 1er FESTIVAL MONDIAL DES ARTS NÈGRES

I – ARGUMENTAIRE

A l’invitation du Poète Président, Léopold Sédar SENGHOR, Dakar a abrité du 1er au 24 avril 1966, le 1er Festival Mondial des Arts Nègres. Cette grande manifestation se situe dans le sillage des Congrès des écrivains et artistes noirs de Paris (1956) et de Rome (1959) qui avaient mis en exergue la contribution des écrivains nègres à la littérature mondiale. Elle fut surtout consacrée à la défense et à l’illustration de l’Art nègre. Selon les mots du Président SENGHOR, il s’agissait de « manifester, avec les richesses de l’Art nègre, la participation de la Négritude à la civilisation de l’Universel
Le 1er Festival Mondial des Arts nègres est un événement unique en son genre qui, pendant une vingtaine de jours, a fait de Dakar, la capitale de la Négritude, le lieu privilégié pour la défense et l’illustration des valeurs de civilisation du monde noir. Organisé avec la participation active des « pères de la Négritude » Aimé CESAIRE, Léon Gontran DAMAS et d’Alioune DIOP, Fondateur de Présence Africaine (1947) et de la Société Africaine de Culture (1956), il a enregistré la présence remarquée d’André MALRAUX et celle de centaines d’artistes, écrivains, hommes de culture venant de 37 pays.
C’est une pièce maîtresse qu’il convient de conserver et valoriser pour être versée au dossier du patrimoine mondial.
C’est pourquoi un groupe d’intellectuels sénégalais, regroupés au sein de la Communauté Africaine de Culture Sénégal (CAC/SEN), sous la houlette de son Président Alpha Amadou SY, philosophe/écrivain et du Professeur Saliou MBAYE, ancien Directeur des Archives du Sénégal et Président du Comité scientifique, conscient de la place irremplaçable du 1er Festival dans l’imaginaire collectif sénégalais, africain et mondial et de l’effectivité de son message, a pris la décision de commémorer le Cinquantenaire du 1er Festival Mondial des Arts Nègres en le plaçant sous le thème : «1er Festival Mondial des Arts Nègres: Mémoire et Actualité (1966 -2016) ».
Le Premier Festival fut suivi par d’autres Festivals : Nigeria (1977), Kinshasa (1974) Dakar, (FESMAN, 2010) et dans un autre style, Alger (Festival panafricain, 1969).
Cinquante ans après, la CAC/SEN, avec le soutien et les encouragements du Gouvernement du Sénégal, envisage d’organiser un certain nombre de manifestations dont un colloque international prévu à Dakar, les 8, 9 et 10 novembre 2016 , intitulé : Le 1er Festival Mondial des Arts nègres : Mémoire et Actualité (1966-2016) »
Ce colloque se décline à travers des communications en plénière et en un Forum ouvert aux acteurs et témoins éventuels de l’événement autour des problématiques ci-dessous :
1) Qu’est-ce que le 1er Festival Mondial des Arts nègres, sa genèse, ses acteurs et son déroulé ?
2) Que reste-t-il du Festival ? Quelles sont les continuités et les discontinuités que l’on note aujourd’hui et quels sont les impacts du 1er Festival aux plans :
• mondial : La Négritude est-elle plus visible ? La Négritude a-telle encore un sens ?
• africain : la réponse des organisations continentales, régionales et sous-régionales
• national :
d’une part, les réponses de l’Etat et la mise en place et l’application des politiques culturelles
d’autre part, les réponses que les populations ont développées pour assurer la défense et l’illustration de leur patrimoine matériel et immatériel
3) Quel est l’impact du 1er Festival sur l’actualité des formes d’expressions culturelles : théâtre musique, danse, arts plastiques, architecture, artisanat, langues nationales ?
4) Quelles réponses peut apporter la culture face aux nouveaux paradigmes :

Mondialisation, Technologies de l’Information et de la Communication, Développement durable, Industries culturelles ?
II - MODE OPERATOIRE
Les présentations seront suivies de débats. Elles doivent être envoyées au Président du Comité scientifique mbaye.saliou@gmail.com au plus tard le 31 août 2016 en indiquant s’il s’agit d’une communication au colloque ou d’une présentation au Forum.
Les participants doivent préciser s’ils sont en mesure de se prendre entièrement en charge (billet et séjour) ou partiellement (billet ou séjour) ou s’ils ont besoin d’une prise en charge totale.
Le transport local et le déjeuner sont assurés par le Comité d’organisation.
Les actes du colloque feront l’objet d’une publication.
Des visites de sites culturels sont proposées aux participants, à leur charge, ( Manufacture des Arts Décoratifs de Thiès, Maison Senghor à Joal, Saint-Louis, Gorée etc.).

Dakar, le 26 avril l 2016

Le Président du Comité scientifique
Pr. Saliou MBAYE